• Hommage à Albert BADIER

    Notez-le bien : l’hommage à Albert est fixé au samedi 13 novembre 2021, l’après-midi à Saint-Denis-du-Maine.

QUI SOMMES-NOUS ?

COMMENT EST NÉE LA FÉDÉRATION POUR L’ENVIRONNEMENT EN MAYENNE (FE 53) ?

La Fédération pour l’Environnement en Mayenne plus connue sous le sigle FE 53 a vu le jour en 2011. Son histoire commence à Arquenay (53) près de Meslay-du-Maine avec un projet de création d’une porcherie industrielle. L’association « Jamais de porcherie industrielle à Arquenay »  est créée avec à sa tête un certain Roger GODEFROY. Le combat est farouche et l’association avant d’obtenir satisfaction se sera longtemps heurtée aux questions suivantes : « Comment rendre audible la parole des riverains (généralement peu nombreux) ? Comment peser sur un projet légal, certes, mais néanmoins polluant ? »
Cette expérience fait prendre conscience à son président que tous les riverains sont démunis quant aux réponses à apporter pour contester de tels projets. Roger GODEFROY, Albert BADIER et Jean-Paul BEILLARD ont alors l’idée de créer un organisme pour combler ce vide en 2011 : la FE 53 faisait son apparition. 

La défense des riverains et la protection de l’environnement, trop souvent les grands oubliés des projets, sont donc les raisons principales d’être de la FE 53.
26 associations ou collectifs y adhèrent, représentant 1 100 personnes environ. Pour y entrer, il faut fournir les statuts et venir présenter son association et ses motivations au bureau de la fédération qui accueille aussi les adhésions individuelles. 

Projets industriels, agriculture, méthanisation, émissions magnétiques, aménagement du territoire, déchets, carrières, eau, etc, sont autant de domaines où elle est présente. Quels que soient les projets, elle croit fortement en l’existence d’un terrain d’entente entre chaque partie. Il ne doit pas y avoir ni de perdants d’un côté, ni de gagnants de l’autre. Une charte définit l’esprit de la fédération. Ainsi, les opposants systématiques comme les anti-éoliens n’y sont pas admis.

La Fédération pour l’Environnement en Mayenne (FE 53) dispose d’un agrément au titre de la protection de l’environnement (arrêté du 1er juillet 2019) et est habilitée pour prendre part au débat sur l’environnement se déroulant dans le cadre des instances consultatives du département de la Mayenne ayant vocation à examiner les politiques d’environnement et de développement durable visées à l’article L. 141-3 au code de l’environnement (arrêté du 20-09-2019). Ces autorisations sont valables 5 ans.

L’expertise de la FE 53 est reconnue au-delà du département puisqu’il lui arrive d’être sollicitée sur des projets de méthanisation dans le Maine-et-Loire ou en Ile-et-Vilaine ou sur la problématique des ondes magnétiques. Depuis son existence, elle a réussi à être influente sur un projet sur deux, soit en obtenant des modifications, soit en le délocalisant, soit en le faisant échouer.

La fédération travaille en étroite collaboration avec Mayenne Nature Environnement (MNE) et adhère à France Nature Environnement Pays de la Loire (FNE PDL). En échange, cette dernière lui apporte entre autres ses conseils juridiques. La FE 53 adhère aussi à Air Pays de la Loire et à Générations Futures.

La FE 53 revendique une indépendance totale, c’est ce qui fait sa force. En effet, elle n’a pas de salarié, ne reçoit aucune subvention et ses différentes adhésions n’affectent en aucun cas son autonomie dans son fonctionnement et dans les décisions qu’elle a à prendre, comme le souligne d’ailleurs un extrait de l’arrêté du 20-09-2019 reconnaissant son habilitation  :

« Considérant que la composition de son conseil d’administration, les conditions d’organisation, de gestion et de fonctionnement de la fédération, ainsi que le contenu de ses statuts, et la régularité de ses comptes, ne limitent pas son indépendance ;…»

Les commentaires sont fermés.